Les lanciers squelettes de mes légions se complètent petit à petit, à un rythme d’escargot de scarabée. Cinq nouveaux soldats (peints), dont un porte-étendard, rejoignent les premiers squelettes.

Il faut vraiment que je peigne un peu plus vite que ça par contre… Parce que là, la nécropole demeure pleine à craquer de figurines de soldats qui attendent de pouvoir sortir et fouler à nouveau les sables du désert. :/

En attendant, le porte-étendard est peint, or c’est peut-être le squelette le plus important du lot. En effet, dans les règles d’Age of Sigmar, tant qu’un groupe de ces lanciers mort-vivants comporte un porte-étendard, celui-ci peut relever des squelettes précédemment détruits (à raison d’1D6 figurines au début de chaque tour des Rois des Tombes). Donc tant que le porte-étendard est debout, le régiment peut reconstituer ses effectifs au fil de la partie. Et vu la solidité toute relative des squelettes, ils ne vont certainement pas s’en priver !

20160513-0120160513-03

Publicités