Cela fait un bail depuis la dernière fois que j’ai posté un article.

Là maintenant, j’ai envie de parler de Warhammer.
Pas la version SF qui se déroule dans un futur sombre et lointain où de grands garçons aux épaules larges ne jurent que par le nom de l’Empereur.
Plutôt la version médieval-fantastique. Avec des humains, des elfes, des nains, des gobelins, des skavens, des mort-vivants, etc.

Ceux qui suivent un minimum l’actualité chez Games Workshop doivent savoir que ladite boîte a décidé de mettre fin à Warhammer Battle et à son univers via une campagne appelée « End of times » dans laquelle les races du Vieux Monde se tapent les unes sur les autres plus fort que d’habitude et le monde finit par être détruit au terme d’une guerre apocalyptique, signant la victoire des forces du Chaos.
Et dans la foulée, GW a sorti « Age of Sigmar » qui est la suite de Warhammer, avec le héros-dieu Sigmar qui a plus ou moins sauvé la baraque avant que celle-ci ne soit à nouveau menacée par les puissances du Chaos (décidément !).

Je ne commenterai pas toute cette histoire, pas plus que la décision de GW de mettre fin à Warhammer Battle. Cette affaire a déjà fait couler énormément d’encre virtuelle et d’autres sites ont écrit des articles détaillés à ce sujet, il suffit de fouiller un peu sur internet.

En ce qui me concerne, le « nouveau Warhammer », à savoir Age of Sigmar, a eu le mérite de me faire revenir vers GW, en grande partie grâce à la mise à disposition gratuite des règles sur leur site ainsi que la rétro-compatibilité avec les armées de Battle. La lecture des règles et leur simplicité m’a convaincu de ressortir quelques figurines et de faire un essai avec un ami.
Et je dois dire que le jeu est devenu nettement plus séduisant à mes yeux :

  • Simplification massive des règles. Ce n’est pas nécessairement un point positif, mais pour moi qui souhaite un jeu rapide à prendre en main et à jouer, ça l’est.
  • Disparition des régiments. Les figurines sont tellement mieux mises en valeur quand elles sont légèrement dispersées comme des tirailleurs.
  • Libre constitution des armées. Plus besoin d’aligner X points d’armée pour déployer ce qu’on veut sur la table.

Bien sûr le jeu n’est pas exempt de défauts (comme le manque d’équilibrage par exemple). Mais il n’en n’est pas moins fun à jouer, d’autant plus que des communautés de fans ont produit quelques systèmes pour arranger ça.

Par contre je dois avouer que le background d’AoS ne m’intéresse que très peu. N’ayant jamais au grand jamais aimé ni les space-marines, ni les forces du Chaos, le nouvel univers du jeu (à base de space-marines de Sigmar) ne m’attire pas du tout. Peut-être que cela changera avec l’arrivée de nouvelles factions, mais pour le moment je préfère redonner vie à mes figurines de Battle tout en utilisant les règles d’AoS.

J’en arrive maintenant à la partie la plus importante de mon billet : les Rois des Tombes.

tomb_kings
L’armée du roi sort de la nécropole pour partir en guerre…

Déjà, à l’époque de Warhammer Battle, les Rois des Tombes me faisaient de l’œil depuis que j’avais acheté leur livre d’armée 6ème édition. Ces mort-vivants à l’ambiance égyptienne m’étaient très sympathiques et en mon cœur brûlait le désir de collectionner leurs figurines. Désir que ma raison dure et froide réfrénait implacablement avec des arguments tels que l’aspect financier du projet et le manque de joueurs autour de moi sur lesquels lancer mes armées à l’assaut. Je remettais donc à plus tard ce rêve de me constituer des légions de squelettes égyptiens en attendant de meilleurs jours.

Puis deux choses sont arrivées : premièrement Age of Sigmar (se référer à ce que j’ai écris plus haut) et surtout la disparition des Rois des Tombes. En effet, GW a annoncé en février dernier mettre fin à cette armée et a écoulé leurs dernières boîtes de figurines jusqu’à épuisement des stocks. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de franchir le pas et d’acheter une boîte de bataillon ainsi que plusieurs références de cette armée avant qu’elle ne disparaisse totalement des magasins (j’avais déjà 2-3 références sous la main en plus).

J’ai donc démarré un nouveau projet : mettre sur pieds des légions immortelles qui se lèveront comme un seul homme avant de partir à la guerre sous le regard satisfait du Roi.

Pour l’heure, la peinture à la chaîne a commencé avec quelques lanciers et des chars de guerre. Des photos arriveront prochainement*. En attendant, je ne peux que conseiller la lecture du blog Mengel Miniatures qui est une grosse source d’inspiration pour les amateurs de cette armée.

Que les vivants tremblent ! Les soldat de Nehekhara se réveillent après un long sommeil et ils sont prêts à redonner à leur empire sa gloire d’antan.

 

* * *

*Allez, un teaser de ce qui est en préparation dans les salles d’embaumement 😉 :

scarab-small

Publicités