Plop !

Il s’avère que je vais parler aujourd’hui d’un jeu de cartes et non-pas de figurines. Il y a des jours comme ça. Allez donc jeter un œil sur la vidéo que j’ai mise en lien ci-dessous :

Corunea par Pandytogo

        

Corunea est un jeu de cartes assez particulier qui se définit comme un « role card game ». C’est une création française, mais malheureusement la société qui l’a conçue semble avoir plus ou moins coulé. Dorénavant, le jeu est disponible chez Ludik Bazar en déstockage. Donc d’un coté, on peut se procurer le jeu à un prix très avantageux, mais d’un autre coté la gamme ne bénéficiera plus de suivi et donc il n’y aura pas de nouvelles cartes à paraître… quoique les concepteurs du jeu ont conservé les droits plutôt que les revendre, ce qui signifie qu’il existe toujours une petite chance que Corunea refasse son apparition sur la scène ludique française. Mais si ça devait arriver, qui sait dans combien de temps ?

Le principe de Corunea est le suivant : chaque joueur va se choisir un personnage et ensuite devra sélectionner des cartes pour l’équiper (compétences, armes, sorts, etc.). Une fois les personnages prêts, les joueurs devront définir les modalités de la partie : il peut s’agir d’un simple duel dans une arène (qui peut d’ailleurs se terminer au premier sang ou par la mort) ou bien il peut s’agir d’une aventure complète.

Ensuite, pour le déploiement, il y a  des enchères entre les joueurs : il s’agit de définir comment sont positionnés les personnages, qui a l’initiative, quelle est la météo (celle-ci pouvant avoir une influence sur les actions de vos personnages), et quel personnage est le plus intimidé par son adversaire (cela se traduit par une carte de menace).

Une fois les enchères terminées, le jeu commence pour de bon et les combattants alternent leurs tours pour effectuer des actions comme attaquer (au contact ou à distance), lancer des sorts, se déplacer, ou encore temporiser la situation. Les cartes déployées en début de partie et celles gardées secrètes dans la main offrent également  un panel de capacités qu’il faut savoir jouer au bon moment pour prendre l’avantage sur l’adversaire.

La première partie que l’on joue est toujours très fouillie et on avance à tâtons avec un livre des règles qui aurait franchement pu être  mieux conçu que ça. Mais, une fois les mécanismes assimilés, une partie peut être jouée rapidement (à condition d’avoir préparé son deck quand même). Je vois dans ce jeu une alternative intéressante à Magic the Gathering et si cette gamme devait un jour ressusciter, alors je la suivrais probablement d’un œil attentif.

Je me rends compte que j’ai omis un détail qui a tout de même son importance : si Corunea est une création française, le jeu est en anglais. Pourquoi ? Probablement pour mieux le vendre à l’étranger. Du coup, est-ce possible pour quelqu’un qui ne capte rien à la langue des anglois de jouer à ce jeu ? Je dirais que oui : le manuel de jeu est moitié français et moitié anglais. Ensuite, les cartes sont en anglais, mais le texte ne consiste que en des mots-clés qui sont repris dans la partie française du manuel.  Mais le jeu risque quand même d’être nettement moins agréable.

 Les + :
– Les artworks et la personnalité graphique.
– Les mécanismes de jeu assez simples finalement.
– Le système de jeu basé sur des mots-clés permet d’éviter les ambiguïtés.
– Le prix (le jeu est en déstockage).

Les – :
– Les règles sont difficiles à aborder et il faut chercher des tutoriels sur le net.
– La gamme est arrêtée.
– L’anglais risque probablement d’en rebuter plus d’un (malheureusement).

Publicités