Hello,

Nous avons fait, le golem et moi-même, une partie en 300 points dimanche 19. Même local, même table que d’habitude, mais l’arrangement des décors était différent. Étant donné que nous ne nous sommes pas beaucoup servis de ces derniers, je ne met pas de carte. (accessoirement, c’est aussi parce que j’ai la flemme, mais je la mettrai si une foule en délire me presse de le faire demain matin au saut du lit  Grimaçant)

Voici donc les groupes que nous avons joués :
– Chattemine (Samael, avec des figouzes entièrement piquées au golem pour l’occasion)
35/10 – Genma / Familier
50 – Ahriman
40 – Elhaim
40/5 – Aoi / Montre de Cronos
55/5 – Konosuke / Armes transperçantes
45/10 – Kairos / Arme surnaturelle
45/5 – Nahimana / Don de Raphael
Avantage d’organisation : Mystiques-nés (-20)
Total : 290/35. Un oubli.

– Le golem (Empire)
45/5 – Lilian / Combat combiné
40/5 – Kronen / Imaginaire béni
35/5 – Sophia / Montre de Cronos
40/5 – Erika / Talisman d’Eriol
55 – Yuri Olson
55 – Mac Beth
30/5 – Agent / Combat combiné
/5 – Les armes d’Azrael
Avantage d’organisation : Maîtres du combat.
Total : 300/30

On y va.
Tour 1 : Empire : Empire – Samael (indique l’initiative puis l’ordre de jeu)
Globalement, tout le monde marche pendant ce tour, et les plus lents courent. (Kronen, Mac’, Konosuke, Genma, etc.)
Tour 2 : Samael : Empire – Samael
Pareil qu’au premier tour. Nous arrivons à portée l’un de l’autre. Kronen est positionné en gardien de but pour protéger Erika et l’agent. Kairos est en première ligne de l’autre côté.
Tour 3 : Empire : Samael – Empire
Je saute une activation pour avoir le plaisir de lire la contrariété sur le visage de mon adversaire.
Durant ce tour, nous nous jaugeons. Je me contente d’attendre et d’attaquer à distance, tandis qu’il encaisse les doigts dans le nez et s’approche doucement. Genma invoque son Ahriman et celui-ci tente d’affaiblir le groupe adverse avec Sort tragique. (Mais seul l’agent rate le test)
En fin de tour, action d’éclat : Nahimana fond une durite (Berserk) et emplafonne Kronen qui recule péniblement *sigh* de 4 pouces en traçant un sillon dans le vert du tapis de jeu. Aoi se donne la peine de lui mettre une extase coralienne pour qu’elle ait tous ses PA au tour suivant.
Tour 4 : Empire : Empire – Samael
Kronen charge mon Ahriman mais ne le touche pas. Le but, de toutes façons, n’était pas vraiment de lui faire des dégâts mais plutôt d’empêcher les attaques à distance avec effet de zone, car l’Empire est mine de rien vachement groupé. Qu’à cela ne tienne, si je ne peux lui les envoyer à distance, je les lui remettrai en mains propres. C’est ce bon vieux connaud (Kono, ha ha ha…) qui se charge d’aller mettre des claques à Yuri, Mac Beth et Lilian, mais le résultat du jet de dés, malgré la gnose, ne me permet même pas de toucher Mac Beth. Bah. Les deux autres ont esquivé, c’est toujours ça de pris.
Le terrain de Base-ball est chargé. Erika, exaspérée, vient apprendre à Konosuke comment tenir la batte, et envoie Tourne !^3 sur lui et Nahimana. Konosuke trace un sillon encore plus profond que Kronen sur une distance à peine plus longue (4,5 pouces), alors que Nahimana est expédiée, toujours Berserk, dans la face de Kairos qui l’évite avec un peu de pot.
Kairos marche, balance une déflagration finale qui affecte Yuri, Lilian, Mac Beth et Erika, inflige de légères blessures aux deux derniers et meurt sans espoir des mains de Yuri et MacBeth.
L’Arhiman vide Kronen de ses points d’action et Nahimana le fait pleurer d’une charge furieuse qui produit non seulement un sillon vachement plus long que le précédent, mais aussi un cratère qui se trouvait dans le rocher juste derrière. Ce monstre, cependant, est toujours vivant. Il faut encore invoquer l’Elhaim (qui devait servir de soigneur, mais je n’en suis pas à un parjure près) qui va lui régler son compte en lui ôtant son dernier pv.
L’Agent profite de l’occasion pour zigouiller Nahimana, et le tour se finit sur un groupe Samael assez mal en point.
Tour 5 : Samael : Samael – Empire.
Dès le début du tour, Aoi caste une extase coralienne sur Konosuke, afin de décourager les velléités du genre Sceau sacré. Ça, c’est fait.
MacBeth, pas particulièrement velléitaire, s’auto-consacre et entame courageusement la bêêête, malgré l’armure boostée. C’est là que l’Ahriman vient se positionner tout près des combats (il n’était pas possible d’attaquer depuis une position sûre) et tire sur MacBeth, englobant dans l’effet de zone lui-même, Konosuke, Yuri, Erika, Lilian et l’agent. Joli critique sur le jet d’attaque, qui fait que tout le monde en prend plein la tronche. Personne n’y passe, cependant (ce qui m’aurait arrangé, parce que mine de rien, Mac’ a bien amoché Konosuke), et même si l’Ahriman a salement dégusté. (13 de dégâts) Lilian et l’Agent sont Bloqués.
Après de longues hésitations (parce qu’il est bourré de marqueurs pouvoir, hé ouais), Erika se suicide littéralement (elle meurt sur un 1 à cause de l’explosion d’âmes condamnées) pour éliminer le gros monstre. En plus d’elle, Lilian et l’Ahriman y passent, tandis que Mac Beth prend un assez sale coup. Le choc est plutôt léger pour Genma.
Par ailleurs, l’Elhaim finit son tour en tuant l’Agent, avant d’engager Yuri.
Tour 6 : Empire : Empire – Samael
L’Elhaim se fait massacrer par Yuri à la première activation. Genma reçoit un choc léger à nouveau, puis une extase coralienne de la part d’Aoi. MacBeth la charge mais se rate.
Tour 7 : Samael : Samael – Empire
Aoi re-tente l’Extase coralienne (plus qu’un tour à tenir !) mais ça ne suffit pas : Yuri élimine Genma les doigts dans le nez, et Mac Beth clot la partie en chargeant Aoi qui ne peut plus se défendre.

Décompte des points :
Le golem : Aucun survivant dans mon camp. Pour du beau boulot, c’est du beau boulot. 290 points.
Chattemite : 40 (Kronen) + 40 (Erika) + 45 (Lilian) + 30 (Agent) + 30 (Unités blessées) = 185
Écart total : 105 points, Victoire totale si je ne m’abuse.

Comm’z

– L’Empire, c’est… épuisant à dérouiller. Kronen est simple comme un Tank russe, mais pas moins efficace, et sacrément usant.
– Bael, c’est le bien. Elle était en cours de peinture, et j’ai pas eu envie de proxiser, mais contre l’Empire, elle déchire pas mal, je pense.
– Konosuke, c’est le bien quand on est du même côté que lui. J’ai ri quand j’ai vu le golem se torturer pour essayer de se débarrasser du gros machin en minimisant les dégâts. D’habitude, c’est moi qui me prends la tête avec ça, alors ça soulage.
– Les leaders, c’est le bien. Le seul présent dans cette partie s’est montré particulièrement brillant. Avoir Dinah avec soi, ça peut aider, aussi. (mais bon, j’avais envie d’essayer sans)
– Erika, c’est le bien. C’est petit, mais ça tape dur et ça expédie les Konosuke sans vergogne.
– Les règles, c’est le bien, et en ce qui concerne Ahriman, on a oublié quelques trucs, comme pour la partie précédente. Être intangible préserve de pas mal de coups, et il ne faut pas oublier que l’effet Bloqué ne s’applique qu’avec les attaques de corps-à-corps. C’est Griffe de ténèbres qui fonctionne avec les attaques à distance.
– Les invocations, c’est le bien. Mais carrément, en fait.
– J’ai joué Kairos comme un pied de biche en nougatine.
– Un groupe Empire bien joué avec l’avantage Maîtres du combat, c’est pas la première fois que je le constate, mais ça a quelque chose d’ignoblement violent et implacable.

Mentions spéciales
Parce qu’il le faut.
– Champion : Erika, à titre posthume, pour avoir shoté Konosuke.
– Home run : Konosuke (18 points de dégâts en retour sur Erika, la pauvre ‘tiote.)
– Figurant : Sophia. Elle était trop loin, assez mal placée et n’a quasiment rien fait.
– Stand alone complex : Konosuke. Comme travail d’équipe, c’est carrément contre-productif.
– Fouteur de m* : Konosuke. Ce fut drawl.
– Challenger : Erika
– Mauvaise passe : Kairos. Il faut dire que je l’ai très mal joué.
– La force tranquille : Kronen, je te hais. (Il en a pris, des mandales…)

Publicités