Quand vient le moment de choisir les inquisiteurs pour nos groupes de l’Eglise, on parle beaucoup de Néro et Xavier qui sont en effet parmi les plus puissants pour le moment, autant au niveau des règles que du background. Ils ne sont cependant pas notre seule option. À cette occasion, je vais vous parler de Damien, mon inquisiteur préféré.
Alors, commençons par analyser sa petite carte. Nous avons là un guerrier rôdeur (le seul rôdeur de l’Eglise pour le moment, en fait), avec une Attaque de 5, rien de honteux, et des dégâts de 3, beaucoup plus bas, mais nous verrons bientôt que cela peut être compensé par ses capacités. Il a une Défense de 9, normale, et avec son unique point d’Armure et ses 14 points de vie, il est moyennement résistant. Une résistance de 11, correcte pour l’inquisiteur qu’il est, et sa vitesse est normale, de 20/30. Il récupère 3 actions sur 4.
Les capacités innées de Damien sont extrêmement intéressantes : on compte déjà l’initiative, utile pour augmenter nos possibilités de contrôler l’ordre du jeu, et le fait que, grâce à ses capacités extrasensorielles, il est immunisé à l’état Aveuglé. Cependant, encore plus intéressante est la capacité suivante : Damien, avec n’importe quelle attaque ou charge, annule l’armure ennemie, un truc que peu d’unités possèdent. De cette manière, nous savons déjà quelle est sa spécialité : les personnages à grosse armure.
Mais où est le rôdeur ? Un peu partout, mais surtout au niveau de la capacité « phase », qui le rend Incorporel pendant le déplacement qu’il effectue pour sa charge et son mouvement spécial. Avec cela, nous pouvons dire que nous avons là un guerrier très manoeuvrable, aussi utile pour chasser les soutiens comme les types un peu plus solides, s’échappant relativement facilement de n’importe quel combat, uniquement pour se placer dans un autre si tout va bien.
Allons-y maintenant pour ses capacités spéciales.
Essoufflé est une magnifique attaque qui non seulement augmente, pardonnez la répétition, sa propre attaque (l’amenant à rien moins que huit), mais qui en plus, change la valeur d’armure annulée en dégâts additionnels. Ouuuh… Il y a quelques impériaux qui l’ont sentie passer. Il n’y a pas besoin d’être Van Horsman pour comprendre que cette attaque perd beaucoup d’efficacité sur les tanks légers, mais même avec ça, pour trois actions, ce n’est pas une mauvaise technique contre n’importe quelle bestiole vivante qui s’interposerait entre Damien et son objectif. Et s’il s’avère que l’adversaire a de l’armure lourde, je vous garantis que l’objectif se retrouvera pulvérisé sans faute. J’ai vu de ces types tomber avec seulement un Essoufflé bien placé.
Corps léger : un mouvement de 40 cm. en ligne droite. Le tout intangible, ne l’oublions pas. Si simple que ça. Et si utile, pourtant. Un soutien adverse se trouve derrière une forêt ? Il n’y a pas de problème, Damien peut l’engager sans se casser la tête. Damien se retrouve coincé alors que je ne m’y attendais pas ? J’y vais, j’y vais… Cela coûte trois actions, ce qui est normal si l’on tient compte des possibilités qu’offre ce mouvement spécial, vu que bien utilisé, cela peut complètement déstabiliser l’ennemi. Par contre, deux remarques. Premièrement, si Damien se retrouve coincé et qu’il ne peut pas passer sans traverser les socles de ses ennemis, il devra s’échapper comme n’importe quel mortel, donc il faut garder un œil là-dessus. Deuxièmement, il ne pourra normalement pas attaquer le tour où il utilise ceci, puisque l’usage est de s’échapper avec, ou de bloquer l’adversaire pour, au tour suivant, frapper.
Pour finir, nous avons une charge spéciale, qui ajoute +4 aux dégâts, les amenant à un total de sept, ce qui renforce le côté plaisant. Sans surprise, cela coûte quatre actions… Cette charge, je vous recommande de ne l’utiliser qu’en des moments d’extrême urgence ou si son activation est la dernière du tour. Damien n’est pas une cible trop fragile, mais n’espérez pas non plus de lui qu’il se mange des coups de latte sans en souffrir.
Quelles cartes mettre à Damien ? En plus de l’équipe Damien et Justina, dont je parlerai bientôt, me viennent à l’esprit quelques possibilités.
La montre de Cronos ou l’Horloge du destin : les montres bien connues nous permettront de nous assurer que Damien puisse utiliser son attaque spéciale, qu’après avoir esquivé, il récupère les actions nécessaires pour s’échapper comme un rêve, ou encore, nous avancer jusqu’à l’unité de soutien de l’ennemi avec ce même mouvement et la surprendre avec une bonne attaque.
Arme élémentaire : Damien possède des dégâts aussi bas que puisse en posséder un guerrier, de telle sorte que si nous voulons le rendre un peu plus puissant, cette carte le hisse à des dégâts de quatre, ce qui est un peu plus respectable.
Combat combiné : Si l’on souhaite utiliser Damien en combinaison avec Justina (ce qui est assez vraisemblable), cette carte rendra plus fort l’un des deux lorsqu’on les engage contre le même ennemi.
Opération secrète : Damien n’est pas un rôdeur qui se dissimule, mais avec cette carte, il aura au moins accès au déploiement avancé. De plus, c’est une carte complot, ce qui signifie que le slot de Damien reste libre.
La gnose et Damien
Eh bien, comme sur n’importe quel personnage, basiquement : pour s’assurer que passe son attaque, et encore plus sa charge spéciale, ou si on l’a équipé avec l’Horloge du destin, faire en sorte que l’effet condamné ne l’emmène pas au purgatoire.
Et voilà pour le résumé de Damien. Bientôt, je publierai l’article de Justina, et après eux, j’analyserai l’équipe Damien et Justina, profitant de l’occasion pour vous parler de mes expériences à l’usage combiné des deux inquisiteurs. Ah, ceci est le premier résumé que je fais depuis un temps immémorial, et si vous avez une remarque à faire, pensez à ma dyslexie. Ciao.

Par Karring (Traduit de l’espagnol par Chattemine)

Voir le message originel en espagnol sur le centre de contrôle Iota-tau.

Publicités