Mode d’Emploi

Célia

Type : Guerrier rapide

Général : Célia est sans doute un des guerriers les plus intéressants du jeu. Polyvalente et efficace en tout ce qu’elle fait et, mieux, pas trop coûteuse en niveaux !
Alors, en commençant par ses caractéristiques, on peut noter sa bonne attaque, sa vitesse endiablée et, par dessus tout, sa défense de 10. Ses capacités sont très diverses : la première, Néokinésie, lui permet d’obtenir deux marqueurs Rapide, ce qui est vital pour Célia. Les premiers tours, alors que l’adversaire s’approche, n’oublie pas de le lancer de nombreuses fois consécutives pour accumuler plein de marqueurs Rapide sur Célia, et ainsi t’assurer qu’elle ait toujours 4 points d’action et les récupère à chaque tour, ce qui est tout simplement excellent, puisque cela te permettra de toujours pouvoir lancer l’attaque spéciale et d’esquiver, ou de camper en face de nombreux ennemis et de supporter un vrai déluge de coups. Ne fais pas l’erreur de rester plus de deux tours à lancer seulement la néokinésie : Célia doit toujours aller de l’avant, même si avec le mouvement qu’elle possède, c’est assez facile. Sa seconde capacité est Larme d’illusion, une fantastique attaque spéciale qui offre un +5 à l’Attaque. Malgré les dégâts assez bas de Célia, (3… ce n’est pas grand’chose, c’est sûr) avec une telle attaque, elle risque de rayer la peinture des meilleurs et, avec de la chance, pourrait même achever sans soucis une unité de faible vitalité. Et pour finir, Position miroir, une fantastique défense spéciale donnant +5 à la défense, lui permettant d’atteindre 15 de défense ! Presque sans lancer de dé (qui s’ajoute au 15, si on prend la peine de le lancer…) tu auras esquivé, sauf malchance extrême.
Bien, c’était les capacités de Célia, voyons à présent ce qu’on peut faire avec. Une des principales caractéristiques de Célia est son côté passe-partout : elle se débrouille aussi bien seule qu’accompagnée mais, par-dessus tout, ce qui compte c’est que, seule, elle se bat très bien, même contre plusieurs ennemis à la fois. Avec assez de marqueurs Rapide, elle peut tout esquiver, réservant la défense spéciale pour les attaques les plus dangereuses et les normales contre les autres (la défense de 10 offre déjà une assez grande sécurité). À cela s’ajoute le fait que de temps en temps (en un contre un, presque tous les tours) elle pourra répliquer avec une attaque plutôt décente. Tout ceci, conjugué avec sa mobilité, en fait une guerrière très utile pour chasser le soutien, les guerriers légers ou de vitesse comparable à la sienne, les unités infiltrées et/ou dissimulées (d’autant plus que grâce à sa défense spéciale, se manger l’attaque camouflée de l’ennemi n’est pas un problème : elle a de grandes chances d’y survivre) et presque n’importe quel adversaire moyen.

Désavantages : Bon, même si c’est une unité remarquable, Celia n’est pas une panacée et possède, comme tous, des défauts. Le premier et peut-être le plus important est sa faible vitalité et son absence d’armure. Si un opposant réussit à lui coller un critique sur le dos ou une attaque à gros dégâts, elle peut y passer en un seul coup. Cela entraîne le fait qu’elle n’est pas très adéquate pour de grosses mêlées ou contre des guerriers de ligne (Il n’est pas non plus conseillé de l’utiliser contre des unités possédant la maîtrise critique… cela double les chances de prendre un mauvais coup), comme Janus ou Kronen. Le combat serait hasardeux et le risque de recevoir un critique (parce qu’à moins de ça, tu ne prendras sûrement rien) est élevé, un peu plus chaque tour, et un seul coup peut envoyer cette guerrière sexy dans la tombe. Un autre défaut est que son coût qui, quoique pas trop élevé, n’est pas non plus donné.

Cartes avantage : Célia peut profiter d’un grand nombre de cartes avantages, comme Arme surnaturelle, Don de Raphael, Potion de vie… bien qu’aucune ne soit réellement à proscrire, les potions ne servent pas vraiment si tu te fais tuer en un coup, et l’arme est plutôt chère. Une autre option serait Aura, permettant d’améliorer sa résistance de 10, très moyenne, assurément. Tempus fugit peut être une option pour des stratégies particulières de chasse aux unités éloignées même si le plus souvent, avec son mouvement, cela ne lui fait pas défaut, m’enfin pourquoi pas. Les objets qui offrent des actions supplémentaires comme la plupart des Montres ne lui manquent pas trop grâce à sa Néokinésie, mais en certaines occasions particulières, cela peut lui aller bien, lui octroyant 5 actions pour un tour. Imaginaire Béni peut être une très bonne solution, lui donnant de nombreuses possibilités au moment où elle en a besoin. Pour finir, Néokinésie Magnus est une option à prendre en compte, mais seulement, et je le répète, seulement si tu alignes plusieurs unités avec Néokinésie, dans le cas contraire, cela fait que Célia vaut 60 points pour une misère de plus.

Interaction avec d’autres unités : Célia n’a réellement besoin de personne pour comboter. Elle fonctionne très bien toute seule, mais les figurines de soutien lui vont évidemment bien (Une armure d’Evangéline ne se refuse pas, pareil si elle la soigne), ainsi que ceux qui se planquent au loin pour la couvrir si nécessaire, comme Alessa, Cordelia ou Janiel, pour le cas où elle se verrait obligée de dépenser plus d’actions contre un seul adversaire ou de retenir quelqu’un. En fin de compte, la meilleure combinaison possible pour Célia sont les unités possédant la Néokinésie, comme Dereck ou Kujaku, grâce auxquelles la carte Néokinésie magnus s’améliore beaucoup. Bien que ce ne soit pas non plus vital, c’est ce qu’il y a de mieux.

Par Pig_Soldier, traduit de l’espagnol par Chattemine

Publicités